• Redemption

    La douceur du fer contre ma peau.
    Et puis le cri. Celui de mon corps. Il pleure des larmes de sang.
    Une douleur. Je suis vivante, je le sens. Et dire que je me meure...
    Je pleure d'avoir arrêté de vivre avant même de mourir.
    Plus d'espoir. Plus d'attente. 
    Le bruit de l'eau qui coule...
    Ou serait-ce une cascade?
    Le sang qui s'écoule brûnit l'eau. C'est si beau.
    Des troubillons de sang, dansant les uns avec les autres.
    Ils se concentrent, suivent un courant qui n'existe pas au fond de ma baignoire.
    Agénouillée, je semble chercher la confession. C'est un faux semblant.
    Je ferme les yeux. La vue du sang, tout à coup, m'écoeure.
    Je me regarde me vider et crains de me souiller un peu plus.
    La cascade d'eau se fait de plus en plus forte.
    Instant surréaliste.
    Une douleur au poignet, douleur qui ne fait qu'ajouter à la discorde qui règne alors en mon esprit. La cascade, la danse du sang dans l'eau tiède, les réflexions discontinues et incohérentes auquelles je me soumes...
    J'ai arrêté de penser.
    Je me sens osciller, peut être vais-je mévanouir.
    Je me souviens...
    Je n'ai pas réfléchis. Geste instinctif. Peut être par desespoir.
    Je me sens gauche. Mes mouvements semble ralentis.
    Je vais m'évanouir.
    Quelqu'un frappe à la porte de la salle de bain.
    Il n'y avait personne, pourtant.
    Je ne répond pas. C'est ma mère.
    Ah maman...toi qui ma mise au monde et n'a ensuite passé ton ennergie qu'à me détruire...Je souris entre mes larmes.
    Une basse vengeance...Et pourtant, je ne lui voulais pas de mal. Je sais qu'elle ne survivra pas à ma mort. Elle est si faible, au fond, derrière sa force...Je ne pense pas à mon père. Juste à elle, partagée entre la sadique satisfation qu'elle souffre et la culpabilité. Je l'aime, et pourtant...
    Et dire qu'elle n'est qu'à quelques pas de moi et que je meure silencieusement...
    Noir.
    Je me réveille.
    Avina

  • Commentaires

    1
    sombre univers
    Jeudi 27 Mai 2004 à 15:20
    ke dire...
    c encore ton coeur ki parle... Tant de tristesse,de vengeance,de haine,et de desespoir...jen perd mes mots,en tout cas malgres ce coté si fataliste,je trouve ca vraimen beau et vraimen tres emouvan..
    2
    avina
    Jeudi 27 Mai 2004 à 15:32
    sombre univers
    répondre...c'est aussi dur que dire...et je en sais que te répondre...Juste que je te remercie, encore, de ton message. Emue que ça t'ai émue.
    3
    f
    Jeudi 27 Mai 2004 à 18:22
    avina
    je sais que tu m'avais répondue.peut etre c'était moi, cette fois ci, qui n' avait plus de courage. Manque de motivation.C'est vraiment étrange de voir ecrit les mots d'une autre, et qui ressemblent tant aux miens.C'est réellement troublant , autant de ressemblance. En tous cas, moi si quelqu'un m'avait écrit quand j'étais comme toi, je me serais sentie moins seule.Ca m'aurait aidé, je sais pas pour toi, si l'idée d'etre seule ou pas t'importe . (?). Des mots différents, mais...des phrases qui se ressemblent.tellement. bien vu, au fait, l'acte manqué réussi. :) je pense a toi. F.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :